Avec 15/10 aux tests de vision classiques, je dois reconnaître que je ne me suis jamais interrogé sur ma faculté à bien voir ce qui m’entoure. C’est une chance formidable pour un pilote. Toutefois, lorsque j’ai eu l’opportunité de rencontrer le docteur Matter et Romain Bordas, j’étais ravi de leur invitation à essayer les protocoles Neurovision Consulting, et j’ai tout de suite été saisi par les premières sensations ressenties. Mon environnement a d’abord commencé à défiler au ralenti, ce qui me permet de mieux appréhender chaque détail autour de moi, même à 300km/h dans une Formule 1.

Puis mon champ visuel s’est élargi; il m’aide désormais à tenir compte de bien plus de paramètres qu’auparavant. Je peux mieux anticiper et appréhender chaque élément qui constitue le paysage sans même me rendre compte de son existence. Cela peut s'avérer déterminant lors des départs des Grands Prix.

Aujourd’hui je progresse de plus en plus et cela me pousse à aller plus loin, car chaque nouvelle sensation me rend plus performant et plus alerte. Ce protocole m’a vraiment fait gagner en performance et en sécurité.

 

  • romain-grosjean-portrait
  • romain-grosjean-casque
Suivez Neurovision